Répondre au premier degré de la pauvreté

Le retrait de la TVA sur les produits de première nécessité en contre partie de 50 % de la fraude fiscale et des niches fiscales dont l'intérêt commun n'est pas prouvé - un accord européen doit sans doute être négocié ou arraché. Cette baisse du coût final du produit peut être effacé par le distributeur, j'ignore les solutions efficaces pour l'éviter La liste et la définition des produits de première nécessité est sans doute à réviser. La lutte contre la fraude fiscale ne se réalisera pas sans une forte augmentation des moyens mis à la disposition des services concernés et un renforcement de la législation répressive.

Partager cette idée

Montrer 3 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Guy Vautrin
    a suivi cette page 2019-02-14 09:00:01 +0100
  • Maxime Picard
    a suivi cette page 2019-02-11 11:23:32 +0100
  • Maurice-Alain Baillergeau
    a publié cette page sur Pauvreté 2019-02-11 09:34:33 +0100