Séparer niveau de travail ou de richesse et besoins vitaux

Par "besoins vitaux" j'entends manger + se loger + maintenir sa santé. Dans la mesure où on fait partie d'une société et où on y a un rôle même minime, celle-ci devrait pouvoir nous garantir la satisfaction de nos besoins vitaux. Le libre échange, perverti par le capitalisme nous amène à des points de "sédimentations" des énergies : on accumule des richesses pour le plaisir d'accumuler et d'avoir un sentiment de pouvoir, c'est un immense gâchis qui en plus exténue notre planète ! Plutôt que de taxer, obligeons ceux qui veulent rester dans ce schémas à avoir un rôle pratique et efficace dans la solidarité...

Partager cette idée

Montrer 3 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • Pierre Smadja
    a fait un commentaire 2019-06-07 17:20:37 +0200
    Pour ce qui est des besoins vitaux, j’ajouterai les accés aux services publics et le numérique ; ceci est indispend=sable pour être intégré à la société
  • Pierre Smadja
    a marqué ceci D'accord 2019-06-07 17:20:36 +0200
  • Sylvain Solaro
    a publié cette page sur Pauvreté 2019-05-05 07:53:20 +0200