logement décent et santé

En tant que travailleuse sociale d'une grande ville(Nice) mon quotidien est d'accompagner les allocataires du RSA vers un parcours de retour à l'emploi. Ce parcours est global puisque nous prenons en charge aussi bien les problématiques liées à l'emploi, que celle du logement et de la santé. Le département des Alpes-maritimes et la ville de Nice est carencé en Logements sociaux . Ce qui implique que pour se loger soit les personnes aux revenus modestes sont contraintes de chercher un logement en périphérie voire dans l'arrière-pays (souvent mal desservi par les transports en communs) soit d'accepter des logement insalubres à des prix ( à titre d'exemple 9m² avec des infiltrations d'eau et des rats en invités ) sont loués pour 550€ /mois . Ces logements indignes qui impactent non seulement les revenus des allocataires mais aussi la solidarité puisque les APL sont accordées. Qui plus est ces logements ont aussi une incidence sur la santé. Nombreux sont nos allocataires qui souffrent de pathologies plus ou moins lourdes liées pour certains à une mauvais habitat. Des solutions peuvent être apportées en incitant la réhabilitation des logements via des chantiers d'insertions avec des matériaux en accord avec la préservation de l'environnement. Des rénovations en vue de la location doivent être incitatives avec la mise en place d'un fond de garantis de loyers impayés Tous les quartiers devraient avoir un quotas de logements sociaux afin de promouvoir la mixité sociale

Partager cette idée

Montrer 4 réactions

Quel est votre avis sur cette idée ?
  • christelle serillon
    a suivi cette page 2019-02-12 13:22:11 +0100
  • Michel Nung
    a fait un commentaire 2019-02-11 19:45:01 +0100
    En effet, s’impliquer pour améliorer son habitat est une bonne manière de redonner sa place à chacun. Bravo pour le job réalisé.
  • Michel Nung
    a marqué ceci D'accord 2019-02-11 19:44:59 +0100
  • Frédérique Berthereau
    a publié cette page sur Pauvreté 2019-02-11 19:05:06 +0100